Les chatbots généralistes, des assistants virtuels aux capacités toujours plus grandes

Depuis quelques années, les systèmes de dialogue basés sur l'intelligence artificielle se sont largement répandus. Parmi ces assistants virtuels, on trouve ce que l'on appelle les "chatbots généralistes". Ils sont capables de converser sur une grande variété de sujets. Le modèle le plus connu est sans doute GPT, développé par OpenAI. 

Fonctionnement par apprentissage automatique

Contrairement aux chatbots à vocation très spécifique servant des tâches précises, les chatbots généralistes ont la particularité de pouvoir aborder une grande diversité de sujets. Cette capacité de conversation généraliste résulte de leur mode de fonctionnement par apprentissage automatique sur de très grandes quantités de données textuelles. 

A voir aussi : Quels sont les avantages à créer un chatbot personnalisé pour générer des leads ?

GPT a ainsi été entraîné sur un vaste corpus de plusieurs milliards de phrases issues du web. Cet entraînement lui a permis d'apprendre les relations syntaxiques et sémantiques entre les mots. Il maîtrise, entre autres, les règles de grammaire et de style propres à la langue utilisée. De cette façon, sans programmation manuelle préalable, le modèle a appris à générer des réponses cohérentes et sensées à une grande variété de questions. Vous pouvez le tester sur  https://www.chatbotgpt.fr/chatgpt-francais.html

Limites éthiques des outils de génération automatique

Bien que fascinants par leurs capacités conversationnelles, les systèmes comme GPT souffrent encore de limites qui interrogent sur le plan éthique. En effet, entraînés sur d'immenses quantités de données brutes issues d'Internet, ils peuvent parfois reproduire et propager des propos : 

A lire également : Cabinet de Conseil IT et data : un partenaire clé pour le changement numérique des entreprises

  • haineux ; 
  • toxiques ; 
  • mensongers. 

Leur fonctionnement par apprentissage statistique ne leur permet pas non plus de maîtriser parfaitement le sens des mots ou le contexte d'une discussion. De plus, leur caractère généraliste fait qu'ils n'ont pas de compétences spécifiques sur lesquelles s'appuyer pour corriger leurs erreurs. Ces limites soulignent la nécessité pour les chercheurs en IA de développer des approches éthiques, notamment, par un meilleur filtrage des données d'entraînement.

Amélioration constante des performances

Malgré ces imperfections, la qualité des échanges avec ces chatbots ne cesse de progresser au fil des versions successives. Les techniques d'apprentissage automatique gagnent effectivement en puissance. De nouveaux chatbot GPT se distinguent par sa capacité à maintenir une cohérence dans la conversation sur plusieurs tours de parole. 

Certains estiment même qu'ils pourraient dans quelques années rivaliser en termes d'intelligence conversationnelle avec un humain moyen. Bien que spécialisés dans aucun domaine, les chatbots généralistes continueront probablement à se développer pour devenir des assistants intelligents de plus en plus utiles au quotidien.

Applications grand public des chatbots généralistes

Grâce à leurs capacités conversationnelles étendues, les chatbots généralistes connaissent de nombreuses applications dans le grand public. Ils servent d'assistants personnels, accessibles via messagerie texte ou conversation vocale. Dans ce rôle, ils peuvent répondre à diverses requêtes telles que : 

  • donner la météo ; 
  • renseigner sur l'actualité ; 
  • planifier un emploi du temps.

Certains intègrent également des services plus avancés comme la prise de rendez-vous en ligne, la réservation de billets ou la gestion de tâches ménagères connectées. Leur polyvalence en fait des outils pratiques pour obtenir des informations ou accomplir des démarches administratives de façon plus intuitive.

Les chatbots généralistes sont également utilisés sous forme de compagnons virtuels, destinés à divertir et à tenir compagnie. Bien que dénués de subjectivité, ces assistants peuvent simuler une personnalité amicale et une conversation stimulante sur divers sujets. Leur capacité à répondre en temps réel à de multiples questions en fait des outils adaptés aux jeux de questions-réponses.

Certains chatbots généralistes ont pour objectif de fournir un soutien psychologique de base, par exemple, pour apporter une écoute bienveillante. Même s'ils ne peuvent se substituer à un professionnel, leur caractère généraliste et non directif en fait des outils complémentaires potentiels pour le bien-être émotionnel.

Développements futurs des outils chatbots généralistes

Avec l'évolution constante des techniques d'IA, les perspectives d'amélioration des chatbots généralistes restent nombreuses. Les chercheurs travaillent notamment sur des modèles dotés d'une compréhension plus fine du langage, capable par exemple d'analyser la tonalité ou le sens figuré d'un propos.

Des modèles "hybrides", associant apprentissage profond et programmation logique, pourraient à terme mieux maîtriser la rationalité des raisonnements. En combinaison avec l'IA sensorielle, les chatbots pourraient également être en mesure d'interagir de façon plus naturelle par la voix ou l'image. Ainsi continueront-ils probablement leur progression vers toujours plus d'autonomie et de polyvalence.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés